Contexte et objectifs du séminaire

Ce séminaire, soutenu par la DIRECCTE-PACA dans le cadre du PRST (Plan Régional Santé Travail) vise à intensifier, autour d’un « risque professionnel » dit « nouveau », particulièrement sensible et pertinent, les liens déjà nombreux en PACA entre le monde de la recherche scientifique, celui de l’action publique et celui des acteurs sociaux dans le domaine de la santé au travail. Il prend appui sur une série d’expériences antérieures en ce domaine, notamment le « séminaire de préfiguration d’un pôle scientifique régional sur la santé au travail » qui s’est tenu à Marseille en 2009 et 2010. Il répond à la fois à une forte demande sociale et à la montée en puissance de travaux et de débats scientifiques sur les problèmes dits de « Risques Psychociaux »

Une forte demande de recul réflexif émane de l’ensemble des acteurs de la prévention :  cabinets d’expertise, souhaitant mieux maîtriser les références scientifiques, plurielles et souvent en controverses, de leur activité ; employeurs et DRH, élus des CHSCT et responsables d’organisations syndicales. La  DIRRECTE-PACA est particulièrement active sur les RPS depuis plusieurs années.   Elle a récemment mis au point un « référentiel régional sur les RPS » comptant une trentaine de cabinets (réseau « I3R  PACA»)  s’engageant à respecter une série de principes dans leurs modes d’intervention auprès des entreprises. Un accord départemental de prévention des RPS entre partenaires sociaux sur la prévention a été signé dans le Var, un autre est en cours de négociation dans le Vaucluse.

Le LEST étend depuis quelques années son domaine d’investigation aux questions de santé au travail. Plusieurs de ses chercheurs sont engagés sur la thématique des RPS, notamment au travers d’une opération de recherche financée par l’ANR au cours de fin 2011 à fin 2013. Cette thématique occupe également une place croissante dans les activités de l’équipe du Département d’Ergologie.

Le séminaire reprendra donc la formule qui a fait le succès du séminaire de préfiguration, en cherchant à croiser et à métisser savoirs académiques et savoirs issus du monde de l’expertise,  de l’intervention sociale  et de l’action collective.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *